Reportages Congrès FLFA

26 septembre - Les Salines

"Dimanche  – dernier jour du congrès – a vu se rassembler les membres sur le remblai de bon matin, par une superbe matinée d’automne, marée basse et calme dominical avant de s’engouffrer dans le quartier de l’Ile Penotte – le quartier aux murs de coquillage - où nous attendait l’artiste en personne.  Cette visite a bien entendu fait l’objet de nombreuses photos …..  suscité beaucoup d’admiration pour l’imagination et la vivacité des reproductions faites.

Puis ce fut l’embarquement dans le train touristique, en direction de la Chaume, la ville des pécheurs, la commune rebelle.

Le hasard a fait que vers Port Olonna  le groupe a croisé un défilé de voitures anglaises, manifestation bis-annuelle qui a ajouté un brin de nostalgie au tour de ville.  Mais le panorama tout au long du chenal, puis depuis le Fort Saint Nicolas et sa promenade le long de la côte rocheuse a suscité de nombreux commentaires admiratifs.  La promenade s’est ensuite poursuivie en direction des Salines.

La visite des salines a permis de retrouver l’historique des Sables et de ce qui a fait la richesse de la ville du 14ème au 16ème siècle, avant l’embarquement pour …… les canaux environnants.  Profitant du grand soleil automnal, de la beauté du paysage et du lent bercement du bateau, ce moment fut apprécié de tous avant l’arrivée au restaurant où nous attendant un groupe de marins chanteurs. C’est donc au son des chants de marins que s’est fait l’entrée au restaurant La Gargotte où se déroulait le dernier déjeuner.   Entrecoupé de chants et de refrains connus le repas fut gai et se termina par la chanson fétiche des Sablais ….. Partons la mer est belle, et oui….. et nous sommes partis en chantant le cœur content et avant que l’émotion nous gagne, car le bus attendait à la porte tous les congressistes qui s’embarquaient dans le TGV pour Paris en milieu d’après midi, emmenant également la majorité de nos amis louisianais."

En conclusion on peut dire que ces quelques jours passés en Vendée ont permis de resserrer le tissus de nos liens franco-louisianais tout en nous faisant découvrir – ou redécouvrir – une autre très belle région de France – touristique certes, mais encore pleine de ressources pour nous surprendre ou nous prendre à ses charmes.

Texte de E. Peter



 

25 septembre - Journée Les Sables et AG

"A 9h15 tous les congressistes nous attendent place du jet d’eau aux Sables d’Olonne pour la visite du centre ville. Trois groupes sont constitués, et nous partons à travers les rues piétonnes, un petit arrêt pour quelques explications sur notre mairie, rue de l’hôtel de ville où nous reviendrons en fin de matinée."

"Ce samedi matin fut consacré à la visite des lieux remarquables des Sables – les rues piétonnes y compris la rue de l’Enfer la plus étroite du monde, l’Eglise Notre Dame du Bon Port avec sa façade post renaissance, le  Tribunal – le seul de France construit face à la mer -  la Place du Tribunal, avec ses maisons typiques du début 19ème, résidences d’été quand la mode des bains de mer était en plein essor, grâce au développement de lignes de chemin de fer.  Les différents groupes marquèrent un arrêt vers les  Halles construites dans le style Eiffel, le  passage Smolsky qui permettait de signaler l’importance de cet architecte établi au Sables et qui tout au long de sa vie a œuvré pour donner un aspect d’ensemble harmonieux à bien des constructions de la ville des Sables."

"A Notre Dame du Bon Port, nous attend notre historien local, Constant Friconneau. Ili ne se fait pas prier pour donner toutes les explications nécessaires sur la construction de cette église. Constant nous fait faire le tour de l’église avec des commentaires sur les vitraux, les chapelles et la nef centrale. Cette belle église fut souhaitée par Richelieu et la première pierre fut posée par l’évêque Pierre de Nivelle en 1646. En sortant de l’église, nous n’avons que quelques pas à faire pour arriver aux Halles centrales, belle construction datant de 1890, édifiée dans le style Baltard et rénovée en 1991. Ici flotte l’esprit des Sables, sous cette verrière où les marchandes de sardines fraîches rivalisent de gouaille, tandis que les fermières plus discrètes, vendent à l’étage les produits de leurs jardins.

Je me souviens encore du premier instant d’étonnement de mon groupe en pénétrant dans les halles. Tous furent unanimes pour dire que c’était une pure merveille et que nous Sablais, avions bien de la chance d’avoir un tel décor pour faire nôtre marché."

"Les trois groupes se retrouvent devant la maison de l’Armateur Sablais l’Amiral de Vaugiraud. L’orchestre "La Trompette d’Occasion" nous escorte en musique jusqu’à la Mairie où nous attend un vin d’honneur offert t par Mr le député Maire des Sables d’Olonne, Monsieur Louis GUEDON."

"La réception offerte par M. le Député-Maire Louis Guesdon à la Mairie fut l’occasion d’une rencontre appréciée et d’un échange chaleureux avec le Président Claude Teboul, Isabelle Hoffmann, la présidente de Vendée-Louisiane et la délégation américaine."

"Vers 12h30, nous traversons le quartier du passage pour arriver sur le port de pêche des Sables  au restaurant "l’Escale" qui nous a préparé un filet de lieu noir au beurre blanc que personne n’oubliera."

 

 

 

 

 

 

 

 

"Grâce aux notes préparées par Clément CHARRIER, ancien directeur des ports de commerce vendéens, un exposé est fait sur le port des Sables, port très représentatif des ports de France car il propose les quatre principales activités liées à la mer : la pêche, le commerce, la plaisance et les passagers. Le port des Sables d’Olonne est le 5em port de pêche de France."

"A partir de 14h30, les congressistes se retrouvent à l’hôtel Mercure au bord du Lac de Tanchet, pour assister à l’Assemblée Générale de France-Louisiane, sous la présidence de M. Claude TEBOUL, Président de l’association."

Celle-ci a mobilisé le groupe jusqu’en fin d’après midi, laissant juste le temps aux congressistes de se préparer pour le diner de Gala qui s’est déroulé aux Atlantes le soir même."

Textes de E. Peter et Michelle Grelier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Michelle Eckart et le Président Claude Teboul durant l'AG.

"La journée sablaise s’achève avec le dîner de gala, au palais des Congrès des Sables d’Olonne les Atlantes. C’est avec plaisir et fierté que nous avons accueilli les participants, dans une salle très bien décorée, pour une belle soirée placée sous le signe de l’amitié, des échanges entre nos pays, sans oublier l’excellente musique, des 2 orchestres présents, qui prend une large place dans nos cultures.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les costumes traditionnels des Sablais sont présentés et commentés, alors que nos membres AVL n'hésitent pas à se revêtir de robes coloniales.

 

 

 

 

Des élèves sablais accueillis au printemps dernier par des familles de Louisiane, racontes quelques anecdotes au public.

 

 

 

Le vice-président de AVL résume en quelques mots la vie de Jean-Jacques Audubon, ce célèbre naturaliste si connu outre Atlantique et si mal connu en France. Puis la tombola attribue le gros lot (un tableau d'Audubon) à Jacqueline Heraud.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A minuit, comme Cendrillon, le car attendait ceux qui souhaitaient repartir vers leurs hôtels.*Belle journée sablaise, toujours avec un beau soleil pour mettre en valeur la lumière de notre belle cité."


   

24 septembre - Journée Puy-du-Fou

Le Puy-du-Fou est une étape obligatoire pour tous les visiteurs de la Vendée. Les temps forts auront été les vols de faucons et la cérémonie symbolique du jumelage du village poitevin reconstitué du XVIIIem et de celui de Vermillionville en Louisiane.

Récit de Marie-France LE FOL et Monique CHOS de AVL :

"Plongée au coeur de l’histoire pour cette journée dans l’un des parcs de loisirs les plus fréquentés de France.

Après un accueil personnalisé dans les caves du château avec un petit déjeuner bienvenu, le groupe se dirige vers le théâtre monumental pour y vivre les aventures du Mousquetaire de Richelieu. Un très beau spectacle de cape et d’épée qui a époustouflé les congressistes. Ceux-ci n'étaient pas au bout de leur émerveillement puisqu’ils allaint ensuite frissonner au  passage des aigles, des vautours et autres rapaces au-dessus de leur tête avant d’être accueillis en musique dans la grange du village XVIIIe siècle.

Là eut lieu la remise de clé et le jumelage symbolique avec le village acadien de Vermillionville en Louisiane, en présence de Laurent Albert, directeur du parc, le « maire » du village vendéen  et de Brenda Commeaux, directrice du  Mémorial Acadien de St. Martinville et représentante du  Parc historique de Vermilionville."

La fauconnerie, où l'on se souvient de John-James Audubon: "Birds of Puy-du-Fou"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La cité médiévale et le village du XVIIIe

 

 

 

 

 

 

 

 

Isabelle, Claude, et Brenda nous reçoivent au village, puis Brenda lit son discours.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le drapeau des Acadiens flotera sur le Puy-du-Fou.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Après un repas vendéen animé, le groupe se dirige vers une réplique du Colisée de Rome où il prend avec enthousiasme le parti des Chrétiens aux jeux du cirque.

Puis quel ne fut pas leur surprise avec le nouveau spectacle du « secret de la lance » d’entendre des notes de musique acadienne. Une excursion inoubliable !"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Après une journée chargée au Puy du Fou, apéritif et dîner musical sont prévus sur le port de plaisance Olona.

Nous avions rendez-vous à l’embarcadère coté port de pêche, tous sur le ponton. Surprise de voir arriver une flotille de petits bateaux typiques « les olonois » parée de drapeaux  américains et vendéens. Quelques ronds dans l’eau avant d’entendre les accents de musique louisianaise égrenée à bord de « la Sablaise » qui vient nous chercher. Nous sommes dans un autre monde ! Tout le monde est excité,  l’un des congressistes se joint à l’orchestre ….. nous montons à bord et rejoignons notre restaurant  entourés des « olonois ». Musique cajun et Nouvelle-Orléans animeront cette joyeuse soirée tard dans la nuit pour certains."


   

23 septembre - Journée de l'Historial et de la Chabotterie

L'histoire de la Vendée et des vendeéns racontée aux Louisianais.

"Même si l’embarquement fut matinal, le soleil rayonnant était une constante de bonne humeur.

Après un court trajet en bus l’Historial de Vendée s’offrait à tous dans un magnifique décor de verdure, décor symbolique s’il en est des passages turbulents dans l’histoire de la Vendée.  Un accueil personnalisé permit à tous de découvrir ce musée évolutif où l’histoire s’aborde par chapitres, et par thèmes tous mis en valeur avec art et sensibilité, malgré l’échelle des mises en scène.  La visite de la chapelle commémorative du massacre de 500 villageois fut une occasion pour l’un de nos visiteurs louisianais de retrouver des noms familiers gravés sur la stèle commémorative."

"Une rencontre conviviale autour de certains produits phares de la région – brioche et vins légers – a permis aux membres du groupe de faire plus ample connaissances avec quelques délégués du Conseil Général avant l’embarquement vers un lieu de délices et de délicatesses …. Le Restaurant de la Chabotterie."

"Balade gourmande s’il en est, ce repas gastronomique fait de dégustations et de déclinaisons raffinées autour de produits régionaux tels le canard, de saison tels tomates et concombres, de concoctions savantes et de mélanges astucieux va laisser de grandes traces dans la mémoire de nos papilles gourmandes, pause enrichissante s’il en est avant la visite du logis de la Chabotterie."

"Ce logis est une forme typique du logis bas-poitevin, synthèse du château et de la métairie fort répandu dans le paysage vendéen entre le 15ème et le 18ème siècle.  Les commentaires entendus au détour d’un escalier ou dans l’entrebâillement d’une porte étaient unanimes pour louer qui un coin semblable à celui qui se trouvait dans la maison d’un ancêtre cher ou d’une tante lointaine ou rappeler l’histoire plus personnelle des objets qu’on avait encore connus, vus, ou même utilisés dans une jeunesse encore proche ….. La présence du fantôme de Charrette et le rappel de sa lutte courageuse durant les guerres de Vendée n’altérait en rien la dominante paisible qui émanait de ce lieu de vie bien rempli."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Le retour sur les Sables par une belle après midi de fin d’été fut calme avant de rejoindre le Casino des Pins où nous attendait une soirée animée fort élégamment par des musiciens de blues.  Les invités qui se sont joint au groupe ont apprécié à leur juste valeur le repas aux accents cajuns – entre autres écrevisses et tarte aux noix de cajou – émané de musiques où plus d’un ont marqué le tempo ou des airs sur lesquels certains ont dansé avec émotion.   Le retour aux environs de minuit sonnait une fin un peu prématurée des festivités mais pour bénéficier d’un repos réparateur avant la visite au Puy du Fou prévue le lendemain."

Texte de E. Peter



   

22 septembre - Journée de Maillezais

Après avoir accueilli les congressistes provenant non seulement de diverses régions de France, mais aussi de Louisiane, nous nous sommes portés au Sud-Est de notre département. Autour de Fontenay-le-Comte il y a tant de sites historiques, que nous ne devions pas éviter de les présenter à nos visiteurs.

Premier arrêt: L'Abbaye de Aléonore d'Aquitaine, à Nieul-sur-l'Autize:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Second arrêt: Le site de Maillezais où résidèrent en leur temps Rabelais et Agrippa d'Aubigné.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Promenade sur les bayous vendéens ? Bienvenue en "Venise Verte".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


   

Moteur de recherche

Entrées récentes

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8