23 septembre - Journée de l'Historial et de la Chabotterie

L'histoire de la Vendée et des vendeéns racontée aux Louisianais.

"Même si l’embarquement fut matinal, le soleil rayonnant était une constante de bonne humeur.

Après un court trajet en bus l’Historial de Vendée s’offrait à tous dans un magnifique décor de verdure, décor symbolique s’il en est des passages turbulents dans l’histoire de la Vendée.  Un accueil personnalisé permit à tous de découvrir ce musée évolutif où l’histoire s’aborde par chapitres, et par thèmes tous mis en valeur avec art et sensibilité, malgré l’échelle des mises en scène.  La visite de la chapelle commémorative du massacre de 500 villageois fut une occasion pour l’un de nos visiteurs louisianais de retrouver des noms familiers gravés sur la stèle commémorative."

"Une rencontre conviviale autour de certains produits phares de la région – brioche et vins légers – a permis aux membres du groupe de faire plus ample connaissances avec quelques délégués du Conseil Général avant l’embarquement vers un lieu de délices et de délicatesses …. Le Restaurant de la Chabotterie."

"Balade gourmande s’il en est, ce repas gastronomique fait de dégustations et de déclinaisons raffinées autour de produits régionaux tels le canard, de saison tels tomates et concombres, de concoctions savantes et de mélanges astucieux va laisser de grandes traces dans la mémoire de nos papilles gourmandes, pause enrichissante s’il en est avant la visite du logis de la Chabotterie."

"Ce logis est une forme typique du logis bas-poitevin, synthèse du château et de la métairie fort répandu dans le paysage vendéen entre le 15ème et le 18ème siècle.  Les commentaires entendus au détour d’un escalier ou dans l’entrebâillement d’une porte étaient unanimes pour louer qui un coin semblable à celui qui se trouvait dans la maison d’un ancêtre cher ou d’une tante lointaine ou rappeler l’histoire plus personnelle des objets qu’on avait encore connus, vus, ou même utilisés dans une jeunesse encore proche ….. La présence du fantôme de Charrette et le rappel de sa lutte courageuse durant les guerres de Vendée n’altérait en rien la dominante paisible qui émanait de ce lieu de vie bien rempli."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Le retour sur les Sables par une belle après midi de fin d’été fut calme avant de rejoindre le Casino des Pins où nous attendait une soirée animée fort élégamment par des musiciens de blues.  Les invités qui se sont joint au groupe ont apprécié à leur juste valeur le repas aux accents cajuns – entre autres écrevisses et tarte aux noix de cajou – émané de musiques où plus d’un ont marqué le tempo ou des airs sur lesquels certains ont dansé avec émotion.   Le retour aux environs de minuit sonnait une fin un peu prématurée des festivités mais pour bénéficier d’un repos réparateur avant la visite au Puy du Fou prévue le lendemain."

Texte de E. Peter



Moteur de recherche

Entrées récentes

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8